Litige avec mutuelle Intérimaires Santé

Sujet vu 9273 fois - 40 réponse(s) - 2 page(s) - Créé le 04/06/16 à 16:36

Paddy33, Hauts-de-Seine, Posté le 04/06/2016 à 16:36
2 message(s), Inscription le 04/06/2016
Bonjour
Salariée intérimaire,j'ai été mise devant le fait accompli le 7 mars dernier d'être affilié à la mutuelle obligatoire Intérimaires Santé alors que j'adhère déjà à une autre mutuelle depuis le 1/01/2016 jusqu'au 31/12/2016.

Je me trouvais dans les cas de dispense (prévus par les textes) jusqu'au 31/12/2016 et j’ai tout naturellement adresser ma demande qui n'a été traitée que le 4 Mai !!.

Cette mutuelle n'est pas du tout fiable car elle m'a affirmé m'avoir adressé un courrier fin décembre 2015 avec un bulletin d'affiliation, courrier que je n'ai jamais reçu.

Je n'ai toujours pas de carte d'adhérente, aucune communication ne m'a été faite avant le 7 mars.

J'ai rencontré beaucoup de soucis pour un traitement efficace de ma demande de dispense. Aujourd'hui, j'ai obtenu une dispense qu'à compter du 1er juin jusqu'au 31 décembre 2016. Par contre, il m'a été refusé le remboursement des cotisations qui m'ont été prélevées du 1er janvier au 31 mai. Là se trouve mon désaccord...

Quels sont les textes de référence en la matière sachant que j'ai payé 2 mutuelles ?

Je vous laisse découvrir les avis et témoignages des intérimaires qui subissent, comme moi, le mauvais traitement d'Intérimaires Santé :

http://www.60millions-mag.com/forum/assurances-mutuelles-f67/mutuelle-pour-les-interimaires-t26475-10.html?sid=6177086095bb70ca77f5259f00628623

http://net-litiges.fr/forum/viewtopic.php?t=2596

https://www.youtube.com/watch?v=wr0ENLHokvA

https://www.youtube.com/watch?v=7UKJB-6Z-6I

http://www.previssima.fr/forum/sante/mutuelle-interimaire.html

Je vous remercie par avance pour votre aide car cette nouvelle mutuelle obligatoire pour les intérimaires était sensée leur apporter un plus, en fait elle ne leur apporte que des soucis, des problèmes d'argent et des soins qui ne sont pas en charge...

Cdt

FD

Poser une question Ajouter un message - répondre
miyako, Paris, Posté le 12/06/2016 à 19:15
2079 message(s), Inscription le 02/12/2009
bonsoir,
Vous menacez la mutuelle de porter l'affaire devant le conseil des prud'hommes si ils refusent de vous remboursez,car vous avez demandé à être dispensé dans les délais imparti par la loi et dans les formes requises.
D'autre part ,les contrats complémentaires santé individuels étant des contrats à caractère viager ,il n'y a aucune échéance de fixer ,hormis l'échéancier des cotisations qui est annuel.Vous mettez l'employeur en copie et menacez de porter l'affaire devant les CPH.
Donc même après le 31/12/2016 vous pouvez refuser la mutuelle obligatoire.
Amicalement vôtre
suji KENZO

roulian44, Loire-Atlantique, Posté le 14/06/2016 à 19:35
1 message(s), Inscription le 14/06/2016
Bonjour, je crois que nous sommes nombreux dans le même cas.
Miyako, vous dites: "vous avez demandez à être dispensé dans les délais imparti par la loi". De quel délai parlez vous ? Vu qu'elle à elle envoyé ses justificatifs le 7 Mars.
Etant dans le même cas qu'elle (j'avais la CMU-C valable jusqu'au 30 Mars), et après appel à intérimaire santé, ceux ci m'ont répondu qu'il n'y a pas de rétroactivité possible. Je trouve cela bien étrange, comment peuvent ils garder de l'argent illégitimement acquis ? Quelle texte de loi ou règlement stipule qu'ils peuvent garder cet argent ?
Dans le cas contraire, est ce qu'un texte de loi stipule qu'ils n'ont pas le droit de garder cet argent ?
PS: Qu'entendez vous par "contrat à caractère viager" en ce qui concerne la mutuelle ?

Cordialement

miyako, Paris, Posté le 16/06/2016 à 09:22
2079 message(s), Inscription le 02/12/2009
bonjour,
Article 11 En savoir plus sur cet article... loi EVIN
Modifié par Loi n°94-678 du 8 août 1994 - art. 14 JORF 10 août 1994
"Aucun salarié employé dans une entreprise avant la mise en place, à la suite d'une décision unilatérale de l'employeur, d'un système de garanties collectives contre le risque décès, les risques portant atteinte à l'intégrité physique de la personne ou liés à la maternité ou les risques d'incapacité de travail ou d'invalidité ne peut être contraint à cotiser contre son gré à ce système".
Dés l'instant que vous avez demandé à ne pas adhérer au système ,employeur ne peut pas vous faire adhérer d'office.
Vous pouvez poursuivre votre employeur devant le CPH en référé pour retenue abusive sur salaire et baisse de salaire sans autorisation .
Chaque bulletin d'adhésion doit être signé par le salarié concerné et personne d'autre.Amicalement vôtre
suji KENZO

miyako, Paris, Posté le 16/06/2016 à 09:40
2079 message(s), Inscription le 02/12/2009
(suite)
Article 6 En savoir plus sur cet article...LOI EVIN
Modifié par Ordonnance 2001-350 2001-04-19 art. 8 JORF 22 avril 2001
"Pour les opérations collectives autres que celles mentionnées à l'article 2 de la présente loi et pour les opérations individuelles et sous réserve du paiement des primes ou cotisations et des sanctions prévues en cas de fausse déclaration, à compter de l'adhésion de l'intéressé ou la souscription du contrat ou de la convention, l'organisme ne peut refuser de maintenir aux intéressés le remboursement ou l'indemnisation des frais occasionnés par une maladie, une maternité ou un accident. Les personnes visées sont celles qui sont affiliées au contrat collectif ou d'assurance de groupe ou mentionnées au contrat individuel ou à la convention tant que celles-ci le souhaitent, sans réduction des garanties souscrites, aux conditions tarifaires de la catégorie dont elles relèvent, avec maintien, le cas échéant, de la cotisation ou de la prime pour risque aggravé.
L'organisme ne peut ultérieurement augmenter le tarif d'un assuré ou d'un adhérent en se fondant sur l'évolution de l'état de santé de celui-ci.
Si l'organisme veut majorer les tarifs d'un type de garantie ou de contrat, la hausse doit être uniforme pour l'ensemble des assurés ou adhérents souscrivant ce type de garantie ou de contrat.
Après l'expiration d'un délai de deux ans suivant l'adhésion de l'intéressé ou la souscription du contrat ou de la convention, les mêmes dispositions sont applicables aux garanties contre les risques d'incapacité de travail ou d'invalidité, le risque chômage et, à titre accessoire à une autre garantie, contre le risque décès tant que l'assuré n'a pas atteint l'âge minimum requis pour faire valoir ses droits à une pension de vieillesse et sous réserve des sanctions pour fausse déclaration.
Les dispositions du présent article ne sont applicables ni aux contrats ou conventions qui couvrent exclusivement le risque décès, ni à la garantie ou au contrat souscrit en application du troisième alinéa de l'article 4 de la présente loi."
NOTA : Loi 89-1009 du 31 décembre 1989 art. 29 III : champ d'application de l'article 6.
Cet article ne s'applique pas aux contrats de mutuelle obligatoires d'entreprise,mais uniquement aux contrats mutuelles santé individuelles.
Le contrat est viager pourquoi?
Parce que l'assureur ne peut pas le résilier ,sauf fraude et non paiement des cotisations.Le contrat est donc à vie .Seul l'assuré peut le résilier en respectant des délais.
La date d'échéance du contrat,n'a pas de terme certain (date certaine) .
Le terme renouvelable par tacite reconduction ne s'applique que pour les échéances de cotisations ,qui peuvent changer d'une année à l'autre,ainsi que le niveau de certaines prestations en fonction de la législation en vigueur(contrats responsables)
Le renouvellement par tacite reconduction ne concerne que la partie cotisation du contrat et c'est seulement ce point qui peut faire que le contrat ne se renouvelle ou ne se renouvelle pas et ce par la simple volonté de l'assuré.
Ce qui n'est pas le cas pour tout autre assurance où c'est l'assureur qui peut prendre l'initiative du non renouvellement.(exemple assurance voiture,assurance habitation etc..)
Amicalement vôtre
suji KENZO

miyako, Paris, Posté le 16/06/2016 à 10:33
2079 message(s), Inscription le 02/12/2009
(suite)

Article L3251-1
"L'employeur ne peut opérer une retenue de salaire pour compenser des sommes qui lui seraient dues par un salarié pour fournitures diverses, quelle qu'en soit la nature".
Surtout ,sans accord écrit du salarié .
Les seules retenues obligatoires sont :
URSSAF/ARRCO/PREVOYANCE (pas mutuelles santé obligatoires)
l'adhésion à la mutuelle santé implique l'adhésion écrite du salarié .
Dans le cas contraire,seul un jugement peut contraindre le salarié.
Amicalement vôtre
suji KENZO

miyako, Paris, Posté le 16/06/2016 à 10:39
2079 message(s), Inscription le 02/12/2009
(suite)
Adhésion des salariés
Chaque salarié doit obligatoirement compléter un bulletin d’adhésion individuelle dans lequel il renseigne ses informations personnelles : nom, coordonnées, situation familiale, nombre d’enfants à charge, numéro de Sécurité sociale, salaire, etc. Il dresse ensuite la liste de ses ayants droit si le contrat souscrit par l’entreprise est étendu aux membres de la famille du salarié.

L’assuré doit impérativement joindre une copie de l’attestation d’Assurance Maladie de tous les bénéficiaires. En ce qui concerne l’affiliation du conjoint, une attestation sur l’honneur de vie maritale ou une copie du Pacte Civil de Solidarité pourront être demandées.

Pour les enfants bénéficiaires, l’assureur pourra exiger un certificat de scolarité, une copie de contrat d’apprentissage ou d’inscription à Pôle Emploi. Le salarié doit également accompagner sa demande d’un relevé d’identité bancaire afin de percevoir les remboursements directement sur son compte. Selon l’assureur, l’adhérent pourra être appelé à répondre à un questionnaire de santé.

Les demandes individuelles d’affiliation doivent être complétées et signées conjointement par l’entreprise et le salarié concerné, y compris les salariés en arrêt de travail. L’adhésion est enregistrée dès la réception du dossier complet. A ce moment, l’organisme assureur met à disposition des notices d’information destinées à chaque adhérent.

Chaque nouvel embauché devra ensuite renseigner un bulletin d’adhésion individuelle le jour de la signature de son contrat afin d’être affilié à la mutuelle de l’entreprise, excepté en cas de dispense. L’employeur devra également lui remettre un exemplaire de la DUE (décision unilatérale de l’employeur).

Amicalement vôtre
suji KENZO

choumako, Posté le 01/12/2016 à 11:09
1 message(s), Inscription le 01/12/2016
ce sont maintenant les assureurs qui veulent eux aussi dépecer les précaires, après les employeurs les banquiers et les hommes politiques au service de la bourgeoisie tout le monde veut se servir sur les petits salaires arrachés à la sueur du travailleur qui est le seul producteur de toutes les richesses dans ce monde. C'est pour quand l'insurrection?

Girlpower, Posté le 14/12/2016 à 16:58
1 message(s), Inscription le 14/12/2016
Si comme moi vous souhaitez défendre votre droit de choisir une complémentaire santé a titre individuel et ne pas être pris en otage.Sachez que je suis dans la même situation et je ne décolère pas et que j'ai déjà entrepris des démarches.Alors vous pouvez me contacter a mon adresse mail.

DRH 75, Paris, Posté le 19/12/2016 à 15:56
44 message(s), Inscription le 30/04/2016
Bonjour,
Attention, il n’est possible de refuser la mutuelle ou la prévoyance de son entreprise que si vous êtes dans un des cas suivants :
- Vous avez déjà une mutuelle en tant qu'ayant droit (couverture collective),
- Vous avez déjà une mutuelle (complémentaire individuelle),
- Vous êtes déjà dans l'entreprise lors de la mise en place du dispositif,
- Vous bénéficiez de la CMUC ou de l'ACS,
- Vous êtes salarié à temps très partiel,
- Vous êtes en CDD ou en contrat de mission (jusqu'à de 3 mois),
- Vous êtes en CDD ou en contrat de mission (entre 3 mois et 1 an),
- Vous êtes en CDD ou en contrat de mission d'1 an ou plus,
- ou vous êtes apprenti.
Bien cordialement.

__________________________
Site : Abandon de poste

REINA Romain, Drôme, Posté le 19/12/2016 à 19:49
6 message(s), Inscription le 19/12/2016
Bonsoir,
Je suis intérimaire pour la même entreprise depuis 5 ans et j'ai une mutuelle complémentaire individuelle depuis une dizaine d'années.
Donc, après 2 mois de prélèvement sur mon salaire et sans que quiconque ne m'ai prévenu, début Mars, j'ai reçu le dossier d'affiliation d’intérimaire santé. J'ai donc envoyé l'attestation de ma mutuelle individuelle! Puis j'ai appris fin Août,que j'étais dispensé depuis Mars, grâce à un courrier m'indiquant que ma dispense prenait fin car l'attestation de ma mutuelle n'indiquait pas la date de fin de mon contrat! Depuis j'ai rappelé et on m'a indiqué que je ne pouvais rien faire! Ma mutuelle étant beaucoup plus avantageuse que leur escroquerie! Car je paie de nouveau depuis Septembre sans avoir, ni remplit de dossier d'affiliation ni avoir reçu de carte de mutuelle et surtout, ayant été malade et remboursé par ma mutuelle depuis, sans ne percevoir aucun remboursement étant donné qu'il n'ont aucune de mes coordonnées!
C'est une Honte et je veux absolument récupérer les cotisations qu'ils m'ont prélevés et surtout garder ma mutuelle et ne plus payer la leur car ma mutuelle étant beaucoup plus avantageuse que leur escroquerie!
Comment dois-je m'y prendre exactement, merci?

Tomtomsk, Posté le 20/12/2016 à 09:51
1 message(s), Inscription le 20/12/2016
Bonjour,

je suis inscrit sans signature et sans information préalable à Intérimaires Santé depuis août. J'ai constaté les prélèvements sur ma fiche de paie uniquement en octobre, j'ai tout de suite demandé ma dispense pour la période août-octobre car déjà couvert par un contrat dont l'échéance est octobre. Impossible pour eux de revenir en arrière (ce qui est prévu par Intérimaires Santé mais pas par le code des Assurances), tout en sachant que pour pouvoir faire sa demande à temps il faut tout d'abord être informé, ce qui n'est pas le cas. On a donc affaire à une société véreuse qui travaille avec toutes les boîtes d'intérim (monopole donc pratiques dégueu...) qui comme elle est obligatoire, se garde bien de remplir ses obligations d'information et de complétion des dossiers. Je ne sais pas quel politique se fait rincer via cette société, mais c'est du racket organisé, Intérimaires Santé n'est pas une mutuelle, ce sont de véritables voleurs de poules. C'est bien pratique d'encaisser le pognon et de faire les morts, pendant ce temps les gens ne peuvent pas se retourner, c'est toujours quelques dizaines d'euros gagnés sur des centaines de milliers d'intérimaire.Dans la pratique, aucun ne l'utilisera, puisque les remboursements sont juste nuls (il est écrit sur la carte de tiers-payant, ne pas l'utiliser, les remboursements sont susceptibles d'être trop faible) C'est une honte de donner autant de pouvoir a des sociétés qui ne remplissent même pas leurs obligations!!!Et merci à nos politiques verreux de favoriser l'arnaque!

GONZALEZ L, Puy-de-Dôme, Posté le 23/12/2016 à 16:42
5 message(s), Inscription le 23/12/2016
Bonjour,

j'ai étais dans le même cas que vous. De janvier à mars 2016, j'ai eu un prélèvement de la mutuelle intérimaire sur mon salaire sans avoir rempli de demande d'adhésion. En effet, j'avais fais une demande de dispense car je bénéficie de la mutuelle de mon conjoint par le biai de son employeur. J'ai posté ma demande de dispense début janvier (dès le lendemain de réception de leur courrier) mais comme ils ont mit 3 mois à le traiter, ils m'ont dit que toutes cotisations prélevés à tort ne sont pas remboursés !!! RIEN QUE CA C'EST ENORME !!! Mais après mettre battu pendant des mois, un conseiller juridique m'a dit de me retourner contre mon agence d'intérim et non contre intérimaire santé car je n'ai aucun lien avec cette mutuelle étant donné que je n'ais pas signé de demande d'adhésion ! après avoir menacé mon agence d'intérim, ils m'ont enfin remboursé les cotisations prélevés à tort. Petit soulagement mais je ne trouve tout de même pas cela juste car c'est la mutuelle qui a embauché l'argent et non mon agence d'intérim !! Et bien sur l'histoire recommence pour 2017, après avoir eu plusieurs interlocuteurs qui me disaient chacun un réponse différentes (comme quoi ma demdande de dispense n'était pas valide ou au contraire qu'elle l'était et qu'elle avait même était validée)je viens de recevoir un mail me confirmant l'acceptation de ma dispense pour 2017. Autant vous dire que je garde ce mail bien précieusement au cas où ! Avec eu, faut mieux se méfier et garder toutes les preuves que l'on a !

PS / j'ai travaillé en plateforme téléphonique et je peux vous dire que si j'aurai répondu aux appels comme le fait les personnel d' Intérimaires santé j'aurai été viré ! C'est inadmissible !

Bon courage à tous et ne lâcher rien !!!

REINA Romain, Drôme, Posté le 23/12/2016 à 17:17
6 message(s), Inscription le 19/12/2016
Bonjour, je sentais bien, de toute façon que ça devait être à l'agence d'interim de nous prévenir que les prélèvements allaient commencer avant Janvier 2016. Merci pour vos conseils, en revanche j'aimerais avoir plus de détails sur la façon ou les arguments à avancer pour mettre la pression sur l'agence, qui m'a, auparavant répété plusieurs fois qu'il fallait que je contacte intérimaire santé car ils ne pouvaient rien pour moi!
Merci d'avance et je ne lâcherais rien, j'en ai assez de subir des injustices...

GONZALEZ L, Puy-de-Dôme, Posté le 24/12/2016 à 17:24
5 message(s), Inscription le 23/12/2016
Je suis une très bonne intérimaires depuis 2011, j'ai d'abord menacée l'agence d'interim de ne plus travaillé pour eux. J'ai mis en avant tout les avantages qu'ils avaient de travaillé avec moi .... je leur ai donc demandé de faire un geste et de me rembourser. Je leur ai donné un delai de trente jour pour faire le nécessaire et trouver une solution amiable avant d'aller plus loin. Comme je leur ai dit j'aurai trouver dommage de devoir aller plus loin et que à part le probleme de La mutuelle intérimaires j'étais contente de travaillé pour cette agence. Après je leur ai indiqué que je m'étais renseigné sur mes droits auprès d'un juriste et aussi auprès du service public et que si rien n'étais fait j'en informerai le conseil des prudhommes et l'inspection du travail et là comme par miracle on m'a dit que l'agence aller me rembourser!

REINA Romain, Drôme, Posté le 26/12/2016 à 19:31
6 message(s), Inscription le 19/12/2016
Merci, j'vais aller mettre la pression...

berthon pascal, Loiret, Posté le 03/01/2017 à 18:52
1 message(s), Inscription le 03/01/2017
bonsoir
je rencontre moi aussi des problemes similaires avec cette mutuelle qui sans aucun accord de ma part , signature ,information tel , mail , s'octroie le droit de prelever des cotisations à notre insu
Nous sommes des milliers dans ce cas et cela represente un sacre paquet de pognon dans leur caisses c'est un scandale que je compte bien mediatiser ne nous laissons pas racketer unissons nous car c'est un VRAI SCANDALE

REINA Romain, Drôme, Posté le 03/01/2017 à 19:02
6 message(s), Inscription le 19/12/2016
j'ai adressé unmail au siège de ma boite d'interim pour me faire rembourser les prélèvements de 2016, sur les conseils de GONZALEZ L.J'attends avec impatience la réponse! Et j'insiste sur le fait que ça n'est pas du racket, car personne ne nous ordonne de donner notre argent, c'est simplement du vol, pur et simple! Je suis ouvert à tout en ce qui concerne de nous unir, car je suis sure que jusqu’à ce que ma mutuelle me transmette mon attestation 2017, les prélèvements vont continuer!!!!!!! Le combat commence juste!!!!!!!!

GONZALEZ L, Puy-de-Dôme, Posté le 03/01/2017 à 20:47
5 message(s), Inscription le 23/12/2016
Pour faire suite à ce que disait BERTHON P. ce qu'il nous manque effectivement c'est que ce problème éclate au grand jour, car même si aujourd'hui nous sommes des milliers à subir des injustices d'intérimaires santé, jusqu'à présent l'organisme s'en sort très bien, il empoche les cotisations sans nous donner de couvertures sociales étant donné que nous avons refus d'y adhérer ! Je voudrais bien avoir aussi des témoignages d'intérimaires qui ont adhérés à cette mutuelle pour savoir si leurs frais de soins sont remboursés et si c'est le cas est- ce que les délais de remboursement sont corrects???

REINA Romain, Drôme, Posté le 03/01/2017 à 21:38
6 message(s), Inscription le 19/12/2016
J'en connais qui ont adhérés à cette mutuelle, j'ai donc plusieurs temoignages. D'abord, deux collègues de boulot, un qui m'à expliqué qu'il fallait aller faire une demande ou un téléchargement sur le site d’intérimaire santé pour avoir sa carte de mutuelle. Un autre qui après avoir remplit son dossier d'adhésion reçu fin Février, début Mars, à donc résilié sa mutuelle individuelle mais n'a toujours pas de carte à ce jour, heureusement il n'a pas eu besoin de remboursement depuis. Et enfin mon interlocutrice de la boite d'interim qui m'emploi depuis 2011, salarié de l'entreprise. Qui me racontait encore début décembre qu'elle attendait encore des remboursements de soins datant de fin Octobre! J'ai aussi pu voir sur quelques autres forums que beaucoup de personnes se plaignent de n'être pas remboursés. Il y a même une pétition en cour à :http://www.60millions-mag.com/forum/assurances-mutuelles/mutuelle-pour-les-interimaires-t26475-30.html accompagné de nombreux témoignages.

GONZALEZ L, Puy-de-Dôme, Posté le 04/01/2017 à 07:36
5 message(s), Inscription le 23/12/2016
Merci pour ses renseignements je vais aller signer cette pétition immédiatement

kreen31, Posté le 04/01/2017 à 22:45
1 message(s), Inscription le 04/01/2017
Bonjour,
Je n'en peux plus de cette fichu mutuelle intérimaire santé.
J'étais couverte par cette mutuelle jusqu'à après ma fin de mission intérimaire.
En septembre j'ai trouvé un CDI avec mutuelle obligatoire. J'ai adressé à interimairesante copie de mon contrat de travail, document où est noté noir sur blanc que j'ai une nouvelle mutuelle familiale obligatoire etc.... Et malgré tout cela, je reçois un 1er courrier de intérimaire santé me donnant une dispense jusqu'au 31/12/2017 (alors que j'ai un CDI) . je les appelle et la conseillère ne comprend pas pourquoi j'ai une dispense et non une totale résiliation ... Elle fait remonter mon dossier et là je reçois un nouveau mail ....de dispense !!! A savoir qu'ils me prélève tous les mois. Je ne sais plus comment faire !!!!

GONZALEZ L, Puy-de-Dôme, Posté le 05/01/2017 à 06:22
5 message(s), Inscription le 23/12/2016
Bonjour, si vous n'êtes plus intérimaires cela veut dire qu'il vous prélève les cotisations directement sur votre compte ? Si c'est le cas : il faut savoir que vous pouvez demander une opposition sur le prélèvement. Votre banque pourra vous rembourser les cotisations en remontant jusqu'à huit semaines en arrière. Pour les cotisations plus ancienne en général il faut adresser une réclamation pour qu'il puisse vous les rembourser. Ceci est à vérifier auprès de votre banque. En ce qui concerne votre dispense jusqu'à fin 2017 effectivement rien n'est logique avec eux, ils espèrent peut-être que vous quitterez votre CDI pour retourner en intérim afin qu'il puisse encore vous voler.

bjixy, Posté le 06/01/2017 à 14:41
1 message(s), Inscription le 06/01/2017
un organisme doit proposer a tous les clients deux modes de paiement là eux veulent que le prélèvement auto
vu avec la banque personne ne peut obliger des prélèvements auto
comme dit le banquier c'est qu'eux veulent leurs sous avant de toute facçon je conseille a tous de faire revocation bancaire de tout prélèvement de chez eux et de régler par chéque les cotisations après vérifications

Lassitude, Posté le 09/01/2017 à 19:42
2 message(s), Inscription le 09/01/2017
Bonjour,
Je suis dans le même cas que vous tous. Intérimaire depuis 15 ans, cette bande d'escrocs me tape sur les nerfs. Ils m'ont même envoyé un courrier me recommandant de résilier ma mutuelle. J'ai répondu par un courrier incendiaire.
Aujourd'hui, j'ai reçu un courrier avec l'adhésion à retourner. Elle va repartir vierge sans mon nom et sans timbre. Pour l'instant, je suis en CDD mais j'ai la ferme intention à la prochaine mission d'intérim de conditionner mon embauche.
Je ne signerai jamais rien, je les envoie promener, les courriers repartent à leurs frais. Il faut cogner là où ça fait mal. Ils vont vite en avoir marre de passer leur temps à travailler dans le vide. On est dans un pays libre, on a pas choisi d'être précaire alors on ne va pas en plus se faire racketer par cette bande de voyous, qui en plus proposent un service tellement minable que personne n'en voudrait si c'était un choix à faire.

Dernière modification : le 09/01/2017 à 22:14

PAGES : [ 1 ] [ 2 ]

Besoin d'une démarche juridique ?
Un problème juridique ?
Remplissez gratuitement tous nos modèles en ligne.