Que faire après réception d'une offre d'indemnisation corporelle ?

Conseil pratique publié le 06/06/2017 à 19:13, vu 8672 fois, 48 commentaire(s), Auteur : Redac Recours
Dans quels délais ? Comment réagir après avoir reçu une offre d'indemnisation corporelle ? Quelques conseils à prendre en compte pour être mieux indemnisé.

Dans quels délais devez-vous recevoir cette offre d'indemnisation corporelle ? 

Suite à un accident de la route, l'assureur qui garantit la responsabilité civile a un délai maximum de 8 mois pour faire, à la victime qui a subi une atteinte corporelle, une offre d'indemnité. En cas de décès, l'offre doit être faite à son héritier. S'il s'agit d'un enfant ou d'un adulte sous tutelle, l'offre est évidemment faite au responsable légal.

À noter que, dès lors qu'ils sont couplés à des dommages corporels, les dommages matériels peuvent être inclus dans l'offre.

Cette obligation d'offre est actée par la loi Badinter. Mais le législateur est allé plus loin pour assurer la protection des victimes de dommages matériels : quand ceux-ci ont été quantifiés, et que la responsabilité de la personne morale ou physique couverte par l'assurance n'est pas contestée, la victime peut demander à ce qu'une offre d'indemnisation lui soit faite dans les 3 mois suivant sa demande.

Si la victime a également subi des dommages corporels, cette demande vient en parallèle de celle automatique de la loi Badinter. Si une réponse de l'assureur intervient pour les deux procédures, celle qui prime est celle dont le délai fut le plus court afin de favoriser la victime.

Après avoir reçu l'offre d'indemnisation corporelle, comment réagir ?

La première chose à faire est de ne rien faire ! N'acceptez surtout pas immédiatement la proposition. Vous avez tout le temps pour agréer à celle-ci. Sinon, une fois que vous l'aurez acceptée, vous n'aurez que 15 jours pour vous rétracter et cette démarche est toujours plus difficile que d'avoir pris le temps d'analyser l'offre faite. À noter que ce délai de rétractation n'a rien à voir avec une action en responsabilité au cas où les dommages corporels s'aggravaient avec le temps. Pour ce cas-ci, la victime a 10 ans pour faire valoir ses droits.

Concernant l'offre reçue, qu'il s'agisse d'un accident automobile, domestique, d'une agression ou même d'un accident dû à des erreurs dans un service de santé, s'il s'agit d'une indemnisation en droit commun, des barèmes existent pour le montant de l'indemnisation. Bien sûr, ceux-ci sont soumis à des appréciations, comme l'âge de la victime, voire à la décision d'un juge… Mais il y a quand même des critères et vous pouvez vérifier si votre situation a bien été prise en compte et estimée à sa juste valeur grâce à un simulateur d'indemnisation. Ne vous fiez pas simplement à votre instinct, faites ce test précautionneusement. Cela ne vous prendra que quelques minutes et vous aurez ainsi une première réponse sur le bien-fondé de l'indemnité proposée par la compagnie d'assurance.

Si le simulateur confirme la justesse de l'estimation, vous pouvez l'accepter. Dans le cas contraire, si vous constatez que la proposition n'est pas au niveau, ne paniquez pas. C'est vrai que le monde de l'assurance et des lois est complexe et semble parfois vouloir vous ensevelir sous des tonnes de démarches. Quelquefois, on en vient à se dire : "tant pis, j'accepte ça, qu'on en finisse !" Ne faites surtout pas cette erreur. Trop de gens regrettent cette réaction quand ils apprennent qu'il existe des solutions faciles pour obtenir une juste réparation.

La façon la plus simple de procéder est de confier votre dossier à Redac Recours. Notre entreprise est spécialisée dans l'aide et l'accompagnement des victimes d'accidents. Dès la prise en charge de votre dossier, nous nous occupons de tout pour que vous receviez la meilleure indemnisation possible de la part de la compagnie d'assurances.

Vous n'aurez plus à batailler entre un service et l'autre, rajoutant ce stress à la douleur provoquée par l'accident. Dans tous les cas, si vous avez le moindre doute, n'hésitez pas à entrer en contact avec les conseillers de Redac Recours, poser vos questions, demander conseil, ils sont donnés gratuitement.


Commentaire(s) de l'article

Posez votre question sur le forum
Posez gratuitement vos questions sur le forum juridique Légavox
Rama [Visiteur], le 04/12/2017 à 15:34
Votre site est sacrément bien, et utile, bravo ! et merci.
Redac Recours [Membre], le 04/12/2017 à 16:17
Rama,
Nous vous remercions pour votre agréable commentaire!
Pour d'avantages d'informations, n'hésitez pas à visiter aussi notre site internet suivant : www.redac-recours.com
Très courtoisement.
Finette [Visiteur], le 26/01/2018 à 12:39
Bonjour!!
Je souhaiterais savoir si il est possible de demander un deuxième acomptes sur l'indemnisation que l'on m'a proposé et que j'ai refusé car nous sommes en désaccord sur un critère qui n'a pas été pris en compte par l'expert.
Redac Recours [Membre], le 26/01/2018 à 16:45
Finette,
Il n'y a aucune règle sur les provisions (les avances sur votre indemnisation), c'est un accord amiable entre toutes les parties... A vous de justifier au mieux cette nouvelle demande de provision avec comme exemple des frais restant à votre charge, perte ou diminution de vos revenues, etc...
Nadia [Visiteur], le 27/02/2018 à 14:39
Bonjour
Je viens de recevoir une offre d indemnisation suite à un AVP
Montant que je conteste
Non assurance me propose de rencontrer un autre médecin qui arbitra
L assurance peut elle faire une offre inférieure à la première ?
Redac Recours [Membre], le 27/02/2018 à 15:38
Bonjour Nadia,
Le risque dans votre cas est d’en ressortir avec une nouvelle expertise arbitrale plus négative que le 1er rapport.
C’est pourquoi nous vous conseillons de réclamer une « contre-expertise amiable et contradictoire » avec une médecin expert de recours (c’est-à-dire indépendant des compagnies d’assurances et de tous organismes qui pourra vous apporter un soutien et un avis objectif dans votre cas) à l’inverse d’un arbitrage.
Vous trouverez les listes de ces médecins experts indépendants sur les sites suivants :
- www.anmcr.fr
- www.anameva.com
Restant à votre disposition au besoin,
Très courtoisement.
Nadia [Visiteur], le 28/02/2018 à 20:31
Merci beaucoup pour ces précieux conseils
Je suppose que les Frais du médecin recours seront à ma charge ?
Je prends contact avec les références données
Encore mille mercis
Redac Recours [Membre], le 01/03/2018 à 09:40
Nadia,
En effet dans un premier temps ils seront à votre charge, c’est pourquoi nous vous conseillons de vous renseigner sur le coup de leurs honoraires avant de prendre rendez-vous pour ne pas que vous soyez surprise,
En fonction de votre cas et de votre accident, vous pouvez être en droit de réclamer le remboursement de ces sommes à la compagnie d’assurance.
Très courtoisement.
Nadia [Visiteur], le 01/03/2018 à 10:39
Éncore merci sacrément utile votre site
Tout est parfait ! bravo !
Bouchra [Visiteur], le 02/03/2018 à 16:38
Bonjour,
Je viens de recevoir une offre d’indemnisation suite à un accident de la route dont j'ai été victime avec ma mère.
Je souhaite contester cette offre insuffisante, je suis en train de rédiger un courrier contestation et proposer une autre somme à la valeur du préjudice, je souhaite ajouter cette mention "Dans l’hypothèse où la nouvelle offre d’indemnisation s’avère toujours insuffisante, je me verrai contrainte de porter le litige devant le tribunal compétent" , qu'en pensez-vous ?
Redac Recours [Membre], le 02/03/2018 à 17:38
Bouchra,
Nous sommes en manque d'éléments concernant votre accident, vos séquelles et l’impact qu'elles ont eu dans votre vie pour pouvoir vous conseiller efficacement.
N'hésitez pas à nous contacter par mail : info@redac-recours.com
Ou de prendre connaissance de notre outil d'aide, notre simulateur d'indemnisation : www.bareme-indemnisation.com
Cordialement.
Artemis1 [Visiteur], le 04/03/2018 à 09:06
Bonjour. Fin novembre 2017 suite accident voiture l'assurance adverse m'a faite une offre de laquelle manquait créance de la CPAM aussi concerner car accident de trajet.
Je sais que la CPAM à donner sa créance mi décembre mais je n'ai depuis toujours aucune nouvelle information. La somme proposée va t elle être donnée directement ou bien d'abord il faudra que j'accepte un nouveau pv d'offre complète? La somme attendue est importante j'aimerai avoir une temporalité sûre concernant le versement de l'indemnité.
Merci
stef71450 [Visiteur], le 04/03/2018 à 19:01
bonjour. Voilà j ai eu un accident enfant en 1993 javais 10 ans en centre aéré qui m'a engendré plusieurs souci du bras et poignet droit j ai ouvert mon dossier pour aggravation en 2014 en vue des certificat médicaux justifiant cette aggravation , l assurance à accepté le réouverture du dossier AXA j ai passé la dernière expertise médicale de consolidation le 17 nov 2017, j ai plusieurs questions : tout d abord qu'elle est le délai si il y en a un pour le chiffrage du préjudicie et une proposition ?
après plus délicat je n ai pas l expertise initiale de 93 mais parents non rien gardé , l avocat de l époque non plus et heureusement pour moi j ai la lettre de convocation à l expertise mais le médecin de l époque décédé. le médecin qui avait était assigné pour le recours concernant un examen du bras plus complet un Professeur a retrouvé le courrier de convocation que j ai pu fournir et heureusement pour moi c 'est mon chirurgien actuelle il est connu dans ses affaires, il y a que l expert qui vient de me consolidé qui à déterminer le taux qu'a pu être mis à l époque , est préjudiciable dans mon affaires ??
pensez vous avec cette expertises qu 'il y aura lieux a une bonne négociation et si tout les points sont abordé ?:
AGGRAVATION RETENUE : 06/01/2014

DFT
DFTT : dates hospitalisations du 05/03/2014 AU 10/03/2014 . DU 26/05/15 AU 01/06/2015. DU 11/01/2016 AU 14 /01/2016 . LE 26/04/2016 . DU 17/10/2016 AU 20/10/2016

DFTP : CLASSE 3 :149 JOURS
2 :887 JOURS
ATAP : au vu de l' évolution défavorable peut être considéré comme justifié DU 06/01/2014 AU 01/02/2017

CONSOLIDATION ACQUISE : 01/02/2017 : stabilisation des lésions séquellaires imputables , fin des soins actifs imputables
AIPP: 35 % tenant compte de l état antérieur à 12% soit une aggravation de 23 % sujet droitier en vue des éléments et doléances de l examen clinique actuel pour les raideur du poignet droit bloqué en pronation à 30° entraînant une limitation de toutes les capacités de préhension du fait du syndrome névralgique intense et invalidante rendant impossible les pinces pulpo pulpaires et d enroulement des doigts longs mettant la main droite en dehors du chemin corporel, limitant l ensemble des activités habituelles usuelles ou professionnelles .
SOUFFRANCE ENDUREES ACTUELLE : 5/7
PREJUDICE ESTHETIQUE : 3/7
REPERCUATIONS DES SEQUELLES SUR L ACTIVITE PROFESSIONNELLES / n'a pu reprendre d activité professionnelle depuis le 06/01/2014 elle bénéficiait d'un contrat cdi avec rupture pour inaptitude , le syndrome névralgique restant un élément générateur de l impossibilité à une réadaptation professionnelle complète avec pénibilité pour toute activité avec utilisation de son bras droit
REPERCUSSION DES SEQUELLES ACTIVITES AGREEMENT : oui en l état la course à pied et jogging n est plus réalisable le syndrome algique entraîne une impossibilité

AMENAGEMENT VL : tenant compte de l impossibilité d utilisé le membre mme X pourrait bénéficier d un aménagement de véhicule avec adaptation : boite vitesse automatique /freinage adapté /Manoeuvre de stationnement a commande à pied ou électrique / disponibilité de commandes codes 10.02/10 ou 20.11/35.03/40.11

remarque: pouvant justifier d' une dépression réactionnelle liée à son syndromes épaule main algodystrophique

PARLER AVEC L expert ET RETENU d apres l emedecin conseil qui m assiste:
AIDE TIERS PERSONNE : sur toute la période du 06/01/ 2014 AU 01/02/2017 a 3h / semaines sur 160,43 semaines JUSTIFIER
à retenir une aide à venir de 3 H PAR SEMAINE JUSTIFIER
PERTE DE REVENU ACTUELLE : 15435,33 EUROS après déduction des ijj

FRAIS AMÉNAGEMENT DOMICILE 3000 euros
FRAIS RESTE A MA CHARGE AUTRES : 4100 EUROS( traget et frais logement multiple rendez vous médical)
je gagnais annuellement 17900 euros
j ai également fourni les justificatifs de devis nouveau véhicule car le mien non aménageable valeur 38000 euros et 1780 EUROS pour l aménagement

et autres et derniere question :
voila mon rapport d expertise de consolidation qui à était reçu par l assurance le 4/12/2017
( je précise avoir eu une avance en 2014 de 3000 euros)
je ne sais pas si elle doit me versé une rente ou autre pour la perte de salaire à venir ??.
Je précise aussi que j avais accepté la consolidation car je voulais reprendre un travail une vie en février 2017 mais voila cdd signé Mars 2017 pour 6 mois et arrêt pour encore multiple douleurs le 06 juin 2017 avec arrêt de mon contrat et en maladie depuis suivi 4 semaines en cliniques rééducations et soins anti douleurs du 10/01/2018 AU 02/02/2018 et nouvelle chirurgie programmé au 20/03/2018 nouvelles tumeurs et arthrodèse qu'a lâché suite à mauvaise consolidation!!!! pourrais je ré ouvrir à la suite mon dossier malgré la consolidation ?
à date d' aggravation j'avais en janvier 2014 : 30 ans et en date de consolidation 33 ans je suis mariée avec 3 enfants à charge j 'espère avoir étais assez clair et que vous pourrez m aidé , un grand merci d avance
Redac Recours [Membre], le 06/03/2018 à 10:25
Steph71450,
Nous vous remercions pour votre commentaire et tous les éléments que vous nous fournissez pour l’étude de votre dossier et notamment concernant vos séquelles relevées par le rapport d’expertise actuel,
Tout d’abord, en effet il faut contrôler ce rapport d’expertise, si tous les préjudices ont bien été pris en compte et s’ils ont bien été évalués à leur juste niveau ?
Concernant le chiffrage de votre indemnisation vous pouvez déjà, à titre d’information, réaliser une simulation sur notre « barème d’indemnisation » qui vous aidera dans votre parcours (Lien : www.bareme-indemnisation.com)
Pour d’avantage de précision et d’information nous vous conseillons de prendre contact directement avec l’un de nos gestionnaire de sinistre corporel au : 04.93.95.25.53, il vous apportera toutes les informations nécessaires au bon déroulement de votre parcours d’indemnisation surtout au vu de l’importance de recours.
Restant à votre disposition,
Très courtoisement.
Redac Recours [Membre], le 06/03/2018 à 10:26
Artemis1,
En effet, vous devriez normalement recevoir une nouvelle offre avec la déduction de la créance de la CPAM. Nous pouvons que vous conseiller de relancer vivement la compagnie d’assurance pour avoir ces éléments au plus tôt (nouvelle offre + Créance CPAM).
Dès que vous serez en possession de ces éléments, n’hésitez pas à revenir vers nous pour en contrôler l’exactitude. Nous pouvons vous aider dans votre parcours d’indemnisation,
Très courtoisement.
steph71450 [Visiteur], le 06/03/2018 à 14:39
merci pour votre réponse , juste une question qu'elles sont les délai moyen pour que l assurance fasse un chiffrage et proposition après réception de l expertise de consolidation , j ai cru comprend que la loi bladinter de 5 mois s appliquer que sur les accidents avec véhicule à moteur , ce qui n 'ai pas mon cas .
Redac Recours [Membre], le 07/03/2018 à 09:28
Steph71450,
En effet la Loi Badinter prévoit un délai de 5mois à compter de la consolidation ou du moment où la compagnie d’assurance en a pris connaissance pour vous faire une offre d’indemnisation écrite. Dans votre cas vous nous avez précisez un accident dans un centre aéré à l’âge de 10ans. Est-ce durant un jeu d’enfant, un camarade qui vous aurez blessé ?
En tout état de cause, hors Loi Badinter, c’est à la victime de se manifester et de relancer la compagnie d’assurance par écrit afin d’obtenir une offre d’indemnisation. Tout en sachant que la réglementation et les délais de la Loi Badinter se sont élargis sur tous les types d’accident.
Vous souhaitant une bonne continuation,
Très courtoisement.
steph71450 [Visiteur], le 07/03/2018 à 10:33
Merci pour votre réponse si rapide et l efficacité de votre site , effectivement à cette époque il y avait un tiers responsable un enfant .l' assurance qui doit me dédommagé et qui m'a dédommagé à l époque est celle du tiers responsable AXA . Merci
brahim [Visiteur], le 18/03/2018 à 12:30
bonjour, voilà j ai eu un accident en fevrier 2017 avec sequelles corporelles et aprés plus d un an je suis passé àla visite medicale avec le medecin expert en sachant que la sequelle est bien des douleurs au niveau de la nuque surtout aprés avoir travaillé en hauteur sur une nacelle ( position de mon coup et ma tete en travaillant dans des conditions de hauteur ou la tète est poussée vers l arriere ) le lendemain j ai ma nuque gonflée avec des rétrécissements de mouvements pendants des jours ) et en sachant aussi que l accidents m a causé 15 jours d arrets de travail( formation)et je voudrais bien savoir combien va etre éstimée mon indemnisation financière !? Merci à l équipe de leur travail d aide
Redac Recours [Membre], le 21/03/2018 à 16:20
Brahim,
Plusieurs étapes vont venir à vous, entre les expertises médicales et les médecins experts pour évaluer vos préjudices et les échanges avec les compagnies d’assurance, mandataires et avocats au besoin pour le calcul et chiffrage de votre indemnisation.

Nous vous conseillons de lire attentivement le lien suivant : http://www.redac-recours.com/indemnisations-assurance-accident/

Très courtoisement.
sniou@jotmil.fr [Visiteur], le 22/03/2018 à 11:16
Bonjour, je suis de retour encore une foi pour une autre question !!!
je voudrais savoir par rapport a ma situation et j'explique ;
en fait j avais l intention de me mettre a mon compte en dans le domaine du batiment en tant que plombier chauffagiste, electricien et je me étais lancé dans le processus de la formation en tant électricien comme je suis dejas plombier chaufagiste, afin de renoforcer plus et d élargir mon champs de competences, et au cours de cette formation l 'accident de voiture est survenu et j ai constaté qu'il n'est pas possible de continuer dans le batiment donc mon ambition d'ouvrir ma boite et mon projet de me lancer à mon compte est remis en cause( peut on considerer cela comme prejudice ), et que je devrais penser et me reconvertir à un autre metier n étant pas du tout physique puisque le mal et la douleur dont souffre au niveau de ma cervicale ( qui se gonfle aprés un effort physique et rétrécit mes mouvement enorment et cela pendant des jours)à cause de l accident subi pendant ma formation. je voudrais savoir qui devrais prendre en charge les frais d une eventuelle formation de reconversion ainsi que ma rémunération au cours de la formation en cas d envisager de me reconvertir professionnellement. élucider moi plus et merci d avance à l équipe qui veille à nous soutenir
Redac Recours [Membre], le 22/03/2018 à 16:59
Sniou, nous vous remercions pour votre témoignage et dans votre situation il est préférable d’étudier avec une plus grande précision votre demande car dans votre cas tout est question de justificatif.
Exemple concernant la perte de chance d’une future branche de métiers suite à votre formation d’électricien. Cette formation avait-elle commencée ? Ou en étiez-vous ?
Il faut étudier votre état actuel de plombier chauffagiste, vos revenues, votre bilan comptable, etc…
Vous comprendrez que beaucoup d’élément risque d’impacter votre dossier. N’hésitez pas de prendre contact avec l’un de nos gestionnaires pour qu’il puisse vous aider dans toutes ces démarches d’indemnisation corporelle,
Vous pouvez les joindre au : 04.93.95.25.53
Vous souhaitant une bonne continuation entre temps,
Très courtoisement.
nadvevesse [Visiteur], le 13/04/2018 à 17:26
Bonjour
J aimerai vous raconter mon histoire
Je suis tombée enfin prise le pied dans le trou des marches de la copropriété
J ai fait jouer l assurance de la Copro
Entorse bénigne du ligament latéral interne du genou droit
Chute le 22 mars 2017
Consolidée le 24 11.2017 avec douleurs à l effort
Attelle kinésithérapeute radio scanner irm
Douleurs jusqu à present au travail ou quand je marche beaucoup
Je faisais du sport en loisir mais depuis je n ai pas recouru et j ai dû aller à la salle sport 5 ,6 fois car j ai mal
J ai eu une 1ère proposition sur pièce médicale que je ne contestais pas du tout
Je leur ai juste demander un acte médical sur lequel il s était basė et ont décidé de m envoyer voire un médecin expert
Donc consolide en novembre mais toujours des douleurs donc échographie ou l on décelle séquelles du retinaculum Patell’aire médiale droite
J ai m9n genou qui se dérobe
Résultat expert SE =2. =2500 euros
DFP=2% 2540. 1270 du point
Gêne temporaire partielle classe 2 du 22/03/2017au 22/04/2017: 180 euros
Gêne temporaire partielle classe 1 du 23/04/2017 au 24/11/2017 496,80 euros
Total 6220 euros
La 1ère proposition s élevait à 11400 euros

Le médecin va me represcrire des séances de kinésithérapie
Que me conseillez vous dois je faire une contre expertise ou voire à l amiable avec l assurance




euros
Redac Recours [Membre], le 17/04/2018 à 17:18
nadvevesse,
Dans votre cas, il aurait fallu être accompagné dès le départ par un médecin expert de recours indépendant de tout organisme et de toutes compagnies d’assurances, pour ainsi obtenir un avis objectif sur l’évaluation de vos séquelles suite à votre accident corporel.
Il n’est toutefois pas trop tard, si vous souhaitez contester votre rapport d’expertise, vous avez la possibilité de demander la mise en place d’une expertise amiable et contradictoire avec un médecin expert de recours à vos côtés. Nous vous conseillons de prendre attache avec l’un d’eux au préalable pour ainsi obtenir son avis médical.
jeje30 [Visiteur], le 24/04/2018 à 19:05
bonsoir j'aimerai avoir une réponse suite a un accident de la route que ma compagne a eu en étant pieton double fracture de la malléole en janvier 2016 . le problème viens de indemnité que l'on attends depuis 2 ans provions de 2000 euro pres expertise médicale faite par l'assurance adverse puis 12000 euro dite refuser par notre avocate sois disant pas assez. le problème c'est que notre avocate ne bouge pas et cela fait 2 ans que cela dure ont est perdu j'aimerais aller jusqua l'ordre des avocats car nous avons payer au final 500 euro davocat pour que dalle. quel recours nous avons merci de votre reponse
Redac Recours [Membre], le 25/04/2018 à 09:51
Bonjour,
Il est bien difficile de répondre à votre interrogation car ne connaissant nullement les démarches effectues par votre avocate et ne connaissant pas votre dossier nous ne pouvons en juger convenablement. Vous pouvez toutefois demander une mise au point avec votre avocate et demander des explications sur ce retard, pourquoi votre dossier est au ralenti aujourd’hui. N’est-ce pas la compagnie d’assurance payeur qui cause ce retard ?
jeje30 [Visiteur], le 25/04/2018 à 11:42
déjà merci pour votre reponse. l'avocate nous as dis quelle a envoyer une lettre et mail de nouvelle offre de leur part mais ce la fait presque 6 mois que cela ne bouge pas et elle fait pas plus qu attendre et si je ne l'apelle pas elle m'apelle pas. doit ton partir en procédure au tribunal contre l'assuranceen changant d'avocat ? et peut ton aller a l'ordre des avocats pour le non travail fait et l'attente q'elle ne fait rien?
Redac Recours [Membre], le 25/04/2018 à 16:13
Jeje30 avant toute chose il faut s'assurer, comme nous vous l’avons précisé au préalable, que le retard soit du fait de votre avocat ou de la compagnie d'assurance. Vous pouvez demander une copie de votre dossier pour contrôle ou même contacter directement la compagnie d'assurance en question (attention toutefois cela peut créer des confusions et des ralentissements supplémentaires dans la gestion de votre dossier, avant toutes démarches nous vous conseillons tout de moins d'en tenir informé votre gestionnaire. Cordialement.
Stafou [Visiteur], le 30/04/2018 à 13:40
Bonjour tout le monde. J'ai eu un accident de la route et l'assurance m'a envoyé une offre provisoire de 400 euro pour souffrances enduré. Voilà je n'est encore rien signé je voulais avoir plus de précisions concernant mes droits et savoir si le fait d'accepter cette offre provisoire fait que je suis en accord avec cette décision... Cordialement
Redac Recours [Membre], le 02/05/2018 à 10:35
Bonjour Stafou,
Le versement d’une provision quel que soit le montant par les compagnies d’assurances n’engage en rien sur les montants définitifs. De plus vous pouvez réclamer de nouvelle provision si vous justifié de nouveau préjudice quantifiable exemple des frais de santé restés à votre charges…
Un élément à contrôler avant de retourner cette quittance provisionnelle est le partage de responsabilité, normalement rappelé dans chaque quittance. En fonction de votre cas les responsabilités ne doivent pas être erronées. Si une erreur est écrite, il ne faudra surtout pas la retourner car cela signifiera votre acceptation,
Très courtoisement.
Steph 71450 [Visiteur], le 02/05/2018 à 20:36
Bonjour, je fais de nouveau appel à vos lumières

En date du 4 décembre 2017 l assurance inverse et moi même avons reçu l expertise de consolidation et la date de celle ci soit dans 2 jours 5 mois qu'ils sont avisé de la date de consolidation du 1 février 2017
Mais voilà le 13 mars 2018 une modification a été apporté à celui ci car le médecin avait oublier de saisir la partie tiers personne c était vraiment un oubli de saisi
Donc de nouveau l assurance et moi même avons reçu l expertise de modification le 18 mars
Je me demande comment çà se passe dans ses cas la je n'ai pas reçu d offre à ma connaissance , est ce que le délai légal de 5 mois du coup ne part qu'a compter du 18 mars ou si il part bien a la date du 4 décembre 2017 ????
est ce que pendant la phase de négociation à l amiable avec mon avocat on dépasse le délai des 5 mois pour rédiger une proposition ???? je vous précise qu'un chiffrage de notre part leur fut envoyé le 27 mars , je m 'inquiète à savoir si j aurai une réponse dans ses jours ci ou si je vais devoir attendre encore 3 mois suite a cette oubli de saisi du médecin expert???
merci encore pour vos réponse toujours très utiles et clairs

Merci de vos réponses
Redac Recours [Membre], le 03/05/2018 à 10:43
Bonjour Steph71450,
Après votre témoignage et par principe la date retenue est celle du dernier dépôt des médecins, toutefois dans votre cas la compagnie d’assurance avait connaissance du rapport au 04 décembre 2017 dans sa quasi-totalité.
Nous ne pouvons que vous conseiller de les relancer régulièrement dans ce sens pour en obtenir un retour rapide. Le temps est hélas un élément incontrôlable dans ces procédures d’indemnisation et surtout face aux compagnies d’assurances.
Bazin Marine [Membre], le 25/05/2018 à 15:47
Bonjour,
J'ai eu un accident en Novembre et viens de recevoir une première offre d'indemnisation. En cas de refus, la seconde offre peut elle être inférieur?
Merci pour votre réponse
Redac Recours [Membre], le 25/05/2018 à 16:21
Bazin Marine, en réponse, sauf élément nouveau pouvant réduire le partage de votre responsabilité et autres éléments en mémoire sur votre quittance d’indemnisation (ex : créance CPAM ou Mutuelle) l’offre faite ne peut être inferieur même après négociation avec la compagnie d’assurance.
Restant à votre entière disposition,
Cordialement.
Veronika [Visiteur], le 05/06/2018 à 23:51
Bonjour,
Y'a-t-il un délai de prescription d'une offre d'indemnisation faite par une assurance suite a un accident médical? L'offre n'a été ni acceptée, ni refusée.
Merci d'avance
Cordialement
Redac Recours [Membre], le 06/06/2018 à 10:03
Veronika,
Pour tout type d’accident, une offre d’indemnisation n’est pas limitée dans le temps mais chaque victime doit s’arranger pour apporter une réponse à une offre 10ans maximum après la consolidation médicale.
Restant à votre disposition,
Cordialement.
KALLOUCHE [Visiteur], le 18/06/2018 à 20:49
Bonjour,

J'ai était victime d'un accident de la route (passager) le 28-11-2014 , à ce jour je n'ai reçu que 1000€ de provision de la part de mon assurance.

J'ai était expertiser le 02-05-2018 par un medecin qui en conclus :

AIPP : 15 POUR CENT
SOUFFRANCES ENDURÉES : 3.5/7
Dommages esthétiques : permanent 1/7
Gêne Temporaires partielle : classe 2 : du 14-01-2015 au 19-09-2016 et du 15-10-2016 au 31-12-2016 (jour de consolidation)
J'ai perdu une année scolaire complète ou je faisais un CAP en Alternance

à ce jour, Que dois-je faire pour toucher mon indemnisation qui se calcule à plus de 50 000.00€ ?

J'aurais besoin d'une aide très urgente, je vous en remercie d'avance
Redac Recours [Membre], le 19/06/2018 à 09:45
KALLOUCHE,
Merci de votre visite et de votre témoignage sur notre page, compte tenu de l’importance de votre dossier, Il est préférable pour obtenir plus d’information de contacter nos experts :
- Sur notre Numéro de ligne internet : 04 93 95 25 53
- sur notre mail : info@redac-recours.com
- Ou de nous adresser une copie de votre dossier par courrier
Dans ces trois cas un avis objectif et gratuit vous sera communiqué.
Avec nos meilleurs Salutations.
Cordialement.
KALLOUCHE [Visiteur], le 22/06/2018 à 02:24
En appelant votre ligne directe au 04.93.95.25.53 l'interlocuteur m'a raccrocher au nez vus que j'ai refuser un médecin expert proposé par vos services pour savoir si la conclusion de mon rapport d’expertise était juste ou non. EN BREF, je suis à 15 POUR CENT d'AIPP, 3.5 de souffrances endurées, plus de 650 jours en gêne Temporaire partielle classe 2, je ne travail plus, mon parcours professionnel mis à l'eau pendant ces 4 dernières années (jour du sinistre 28-11-2014)

J'ai contacter mon assurance par téléphone, et j'ai parler avec la personne qui suit mon dossier et bizarrement elle me dit qu'elle n'a pas reçu le rapport d'expertise, conformément à l'article 17 de la loi 5/7/85, un exemplaire du rapport est adressé à la compagnie d'assurance et à la victime, du coup je leurs ai déposer le rapport à une agence

QUE DOIS-JE FAIRE ACTUELLEMENT POUR TOUCHER MON INDEMNISATION QUE J'ATTEND DEPUIS xx ANNÉES ?
Redac Recours [Membre], le 22/06/2018 à 09:50
Kallouche,
Votre témoignage nous surprend, en effet nous restons à la disposition des victimes d’accident pour les conseiller dans leurs parcours d’indemnisation et non pour vous émettre des difficultés ou en être désagréable, cela n’est pas le but de notre société. Concernant votre rapport d’expertise en effet, il est nécessaires de le contrôler, à savoir si vos évaluations médicales sont corrects et n’ont pas été sous-évaluées ? Pour cela, seul un médecin expert de recours (indépendant des compagnies d’assurances) pourra vous assister et vous défendre dans ce milieu médical. A vous de voir si vous souhaitez vous lancer dans ces démarches qui sont dans votre intérêt. Pour les délais d’indemnisation, la compagnie d’assurance à 5 mois à compter de votre date de consolidation (voir conclusion rapport d’expertise) ou du moment où ils en ont pris connaissance, pour vous faire une offre écrite…
Restant à votre disposition,
Cordialement.
Ichem [Visiteur], le 23/06/2018 à 15:46
Bonjour ,
Tout d'abord j'aimerai vous remercie pour ce site et tout ce que vous faites ,
Pour moi j'ai était victime d'un accident et au début ils ont dis que sont pas reçu mon dossier corporel et après plusieurs appelles ils ont enfin dis pardon on as pas reçu votre courrier !! . Jai des problèmes psychique physique et toujours problème de santé et je pourrais plus faire sport même footing je doit faire et à qui demander pour me dire des attestations pour tous sa ? Merci d'avance
Redac Recours [Membre], le 25/06/2018 à 14:20
Ichem,
Merci pour votre commentaire agréable, concernant les justificatifs pour le préjudice d’agrément (perte des activités de sport, loisir…) vous pouvez fournir des photos, des résultats si vous avez participé à des évènements tels que des compétitions ou autres, ainsi que des témoignages de proches ou collègue de ces activités.
Alexx [Visiteur], le 09/07/2018 à 22:14
Bonjour
Suite à un AVP A quel moment faut-il avoir recours à un avocat ? Après la 1er proposition de l assurance ? Ou avant cette proposition, c est à dire des le 1er envoi de la lettre d information ?
Merci pour votre retour
Redac Recours [Membre], le 10/07/2018 à 11:43
Alexx,
En réponse à votre témoignage, il est toujours bénéfique d’être accompagné par des professionnels à vos côtés pour le bon déroulement de votre procédure d’indemnisation corporelle. Vous pouvez missionner un gestionnaire de votre dossier à n’importe quel moment, toutefois le plus tôt sera le mieux au niveau gain de temps et gestion de votre dossier.
Restant à votre disposition,
Cordialement.
Melced87 [Membre], le 18/07/2018 à 22:19
Bonjour
Victime d un accident de la route le 29 janvier 18 (accident travail puisque je me rendais chez un de mes patients) j etais seule au volant du vehicule et j ai fais un malaise. Accident reconnu en at par la cpam et je beneficie a ce jour de la garantie conducteur de mon assurance voiture. Je souhaite savoir si c est normal de ne pas avoir eu de proposition d indemnisation de la part de mon assurance au vue des sequelles ? L assurance me repond qu il attende la consolidation pour pouvoir le faire passez aupres d un expert medical. J aimerais me faire aidé car cela n est vraiment pas simple merci a vous
Cordialement
Redac Recours [Membre], le 19/07/2018 à 10:29
Melced87,
En effet la procédure jusque-là est normale ! Pour obtenir une indemnisation suite à un accident corporel, il faut attendre la fin des soins de la victime et la consolidation de celle-ci. Par la suite un médecin expert devra lister et évaluer tous les préjudices que vous avez subis suite à cet accident pour par la suite calculer la juste indemnisation.
Restant à votre disposition pour vous aiguiller au mieux dans votre parcours,
Cordialement.
Minouche [Visiteur], le 20/07/2018 à 18:57
Bonjour
Il y a 5 mois j'ai été mordue par un chien au mollet reste marque de cros et nerf sural abîmé. Je ne suis toujours pas consolidée et toujours des douleurs très intenses.Je voudrais savoir si l'assurance doit me faire une proposition d'indemnisation ou est-ce que je dois attendre une expertise médicale.
Merci
Redac Recours [Membre], le 10/08/2018 à 15:28
Minouche,
Pour indemniser correctement une victime, les compagnies d’assurances doivent d’abord connaitre les séquelles de celles-ci (d'où l'utilité d'une expertise médicale) pour ensuite réaliser une offre détaillée poste de préjudice par poste de préjudice. N’hésitez pas à nous contacter au 04.93.95.25.53 pour d’avantage de renseignement sur vos droits à l’indemnisation, Cordialement.
Ajouter un commentaire